X
Samedi 14 novembre
L'ESGI vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes Digitale !
Inscrivez-vous
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Architecte logiciel : l’un des métiers les plus recherchés dans l’IT


Actualité publiée le 24 juillet 2020

architecture-logiciel

Le métier d’Architecte logiciel fait partie des professions du secteur informatique les plus sollicitées par les recruteurs. Grâce à ses compétences élevées, l’Architecte logiciel aide les entreprises à concevoir des programmes de qualité, solides et bien pensés. En quoi consiste concrètement cette profession, et quelles compétences requiert-elle ?

 

 

Les missions de l’Architecte logiciel

 

Le métier d’Architecte logiciel est particulièrement technique et requiert des compétences très pointues en informatique. Globalement, son travail consiste à concevoir différents éléments qui composent une architecture logicielle, afin qu’elle soit à la fois homogène et compatible avec les exigences relatives à l’architecture technique. Son modèle d’architecture doit décrire les composantes de plusieurs systèmes informatiques, et détailler comment elles s’imbriquent pour former un logiciel cohérent.

Les tâches à remplir par l’Architecte logiciel sont variées. La majeure partie de son travail porte sur la conception et la réalisation d’architectures systèmes et logicielles complexes, mais il doit également fournir un important travail d’analyse. Il est en effet régulièrement amené à étudier des architectures logicielles déjà existantes dans le cadre de leur refonte, pour ensuite émettre ses propres recommandations stratégiques. L’Architecte logiciel a aussi pour mission d’aiguiller les équipes de développement dans leur travail et les informer sur les standards d’architecture qu’il a sélectionné.

Afin d’être à jour sur les innovations techniques, l’Architecte logiciel se doit de mener une veille technologique constante. Son rôle est déterminant au sein d’une société car il intervient sur l’ensemble des étapes d’un projet. Il est présent lors de la conception de l’architecture d’une application, mais aussi après son lancement, pour encadrer ses évolutions techniques.

 

 

Les qualifications de l’Architecte logiciel

 

L’Architecte logiciel doit maîtriser parfaitement les systèmes et logiciels d’information. À l’heure actuelle, ces applications se renouvellent très fréquemment, ce qui complexifie le travail de l’Architecte, qui doit être en mesure de concevoir des systèmes suffisamment évolutifs pour ne pas se retrouver « bloqué » par les différentes avancées techniques.

Pour être efficace, l’Architecte logiciel doit bien connaître les techniques d’architecture standard et posséder un excellent niveau d’anglais informatique. Il doit également maîtriser de nombreuses technologies spécifiques (SOA, AJAX, Java, .Net, LDAP, etc.), et être en mesure d’effectuer plusieurs types de contrôles sur un projet (contrôle de qualité, contrôle des versions ou des méthodologies de test). D’importantes connaissances en analyse, qu’elle soit fonctionnelle ou technique, sont également indispensables dans cette profession.

Très qualifié, le métier d’Architecte logiciel fait actuellement partie des mieux rémunérés dans le secteur de l’informatique, avec une moyenne de salaire supérieure à 3 000 euros mensuels. Il exige toutefois de posséder un niveau bac+5 et une certaine expérience sur le terrain. Dans ce contexte, certaines écoles d’informatique, comme l’ESGI, proposent un cursus de Mastère en alternance, spécialisé en Architecture Logicielle, idéal pour se former à cette profession dans des conditions optimales. En effet, avec des enseignements portant sur l’algorithmique avancée, le développement mobile, ou encore la conception logicielle, l’étudiant a la garantie d’être, à la sortie de ses études, parfaitement qualifié en informatique de gestion et en systèmes d’information.

 

 

Devenir Architecte logiciel incarne donc un choix de carrière très judicieux pour l’étudiant passionné de nouvelles technologies. Il participe activement à la création de nouvelles applications, et reçoit un salaire particulièrement gratifiant pour cela.

200