Green IT : comment faire de l’informatique durable ?
X
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Green IT : comment faire de l’informatique durable ?


Actualité publiée le 5 avril 2021

Green IT

La green IT, également appelée « green computing », a pour principale vocation de réduire l’empreinte carbone pouvant être générée par le système informatique d’une société, tout en l’aidant simultanément à faire des économies. Focus sur cette tendance pleine d’avenir !

 

 

Quelques gestes simples

 

Il serait illusoire de penser que la pollution informatique n’existe pas, car selon plusieurs études réalisées à ce sujet, les émissions de CO² liées à l’industrie informatique représenteraient le double de celles émises par l’industrie aéronautique commerciale.

Dans un contexte de prise de conscience écologique généralisée, il existe désormais de nombreuses manières de pratiquer la green IT pour les sociétés. Bon nombre d’entre elles par exemple, se sont déjà mises à utiliser le cloud computing, car c’est une excellente façon de faire baisser leur facture électrique ! Afin de faire diminuer leur consommation énergétique, certaines sociétés utilisent également des processeurs à basse consommation.

D’autre part, de nombreuses entreprises tentent de limiter au maximum les déplacements de leurs salariés (cette tendance s’est d’ailleurs trouvée très renforcée durant la période de confinement lié à la crise de la covid-19). Elles tentent ainsi de réduire les voyages en avion ou en voiture de leur personnel, en mettant en place un système de visioconférence : pendant le confinement, de nombreuses réunions ont par exemple pu avoir lieu grâce à des logiciels tels que Zoom ou Skype.

Repenser sa consommation de matériel informatique permet également de pratiquer la green IT. Les entreprises sont en effet encouragées à conserver leur matériel le plus longtemps possible : ainsi, lorsqu’un appareil semble hors d’usage, elles peuvent d’abord tenter de le faire réparer ou de faire marcher sa garantie, au lieu de systématiquement en acquérir un neuf.

 

 

Une réalité technique

 

De manière globale, le concept de green IT peut être défini de deux manières. D’un côté, il s’agit d’un ensemble de technologies qui peuvent être utilisées par les sociétés pour faire baisser leur empreinte carbone et leur consommation d’énergie. En d’autres termes, ce sont donc les dispositifs dont bénéficient les entreprises pour réduire leur impact environnemental lié à leurs pratiques informatiques. D’un autre côté, ce terme désigne également les principes à la fois éthiques et économiques adoptés par les entreprises écoresponsables, qui s’inscrivent dans la recherche d’un développement durable.

La mise en place d’une green IT ne peut toutefois pas être improvisée, car ce concept désigne une réalité technique. Pour pratiquer la green IT dans les meilleures conditions, il est donc impératif de faire appel à un spécialiste ayant suivi une formation poussée dans le domaine de l’informatique. Certaines écoles spécialisées, comme l’ESGI, proposent d’ailleurs de nombreux cursus dédiés à l’enseignement des différentes branches de l’informatique !

Grâce à ses nombreuses compétences, l’ingénieur informaticien pourra par exemple conseiller des bonnes pratiques de programmation, qui permettront à son client de réaliser des économies de mémoire et de faire baisser la consommation des processeurs.

 

 

Déjà très en vogue, la green IT devrait continuer de se démocratiser dans les années à venir. En effet, elle permet aux entreprises de faire un geste pour la planète, tout en leur faisant réaliser d’importantes économies !

200