X
JPO du 4 décembre
L'ESGI vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Informatique : qu’est-ce qu’un architecte logiciel ?


Actualité publiée le 12 novembre 2021

architecte web

L’architecte logiciel est le professionnel qui conçoit la structure d’un système informatique. Il crée les éléments qui la composent ainsi que la manière dont ces composants s’imbriquent et fonctionnent ensemble. Qui est-il, quelles sont ses missions et comment se former au métier ?

 

Architecte logiciel : un expert informatique organisé et méthodique

 L’architecte logiciel travaille dans le cadre d’une commande, au sein d’une entreprise informatique ou chez un éditeur de logiciels. Pour arriver à créer un programme qui fonctionne et qui réponde aux besoins de son client, il doit en premier lieu procéder à un audit.

 

Cette analyse lui permet d’étudier les systèmes pré-existants, d’en cibler les points forts et les éléments qui nécessitent d’être améliorés. À la suite de cette première étape, il se charge de produire une carte du système en place afin d’y appliquer les standards d’architecture informatique qu’il a choisi.

 

L’architecte logiciel doit impérativement faire preuve d’une connaissance experte de tous les systèmes, des outils et des logiciels informatiques existants sur le marché. Il effectue donc une veille constante de son secteur et n’hésite pas à suivre des formations régulières afin de toujours rester à jour des dernières avancées technologiques. Il est attendu de ce professionnel qu’il soit capable d’imaginer une structure extrêmement complexe. Elle doit pouvoir soutenir le bon fonctionnement d’un logiciel de pointe, flexible, évolutif et qui fait intervenir des éléments de diverses technologies informatiques.

 

Il peut travailler seul ou en groupe et être amené à diriger une équipe de développeurs. Polyvalent, l’architecte logiciel s’adapte très rapidement aux évolutions techniques de son métier.

 

Comment devenir architecte logiciel ?

 

Un informaticien qui justifie d’un certain nombre d’années d’expérience peut se voir proposer un poste d’architecte logiciel. En effet, seule la connaissance pratique du métier permet d’acquérir suffisamment de connaissances pour avoir une vision globale et technique de tous les systèmes logiciels. Ainsi, il est vivement conseillé de suivre une formation en informatique qui bénéficie de la modalité de l’apprentissage en alternance.

 

C’est le meilleur moyen de cumuler de l’expérience sur le terrain dès le début de son parcours universitaire. L’alternance permet de mettre en pratique les connaissances nouvellement acquises en cours. Apprendre au contact des professionnels permet de développer ses compétences techniques et de nombreux étudiants se voient offrir un emploi à l’issue de leur stage professionnel dans leur structure d’accueil.

 

Les recruteurs à la recherche d’un architecte logiciel sont attentifs à son parcours universitaire et attendent de leur futur collaborateur :

 

– qu’il sache concevoir et modéliser un système logiciel,

– qu’il maîtrise le fonctionnement des systèmes d’exploitation,

– qu’il connaisse les protocoles réseaux et les outils de sécurité,

– qu’il justifie de l’utilisation des bonnes méthodes de développement,

– qu’il puisse gérer et mener à bien un projet.

 

À ce titre, l’ESGI forme les futurs experts de l’ingénierie informatique. Ses formations comportent toutes un volet en alternance et sa spécialité Architecture des Logiciels (que les étudiants peuvent choisir en 4e année du Programme Grande École), forme au métier d’architecte logiciel. Les participants à la formation sont amenés à apprendre en participant à des projets techniques et pratiques, dans les mêmes conditions que l’exercice de leur futur métier. Ainsi, les étudiants de l’ESGI apprennent dès leur cycle Mastère à générer des dynamiques de code source ou à maîtriser les frameworks JEE.

 

Un architecte logiciel est donc un professionnel essentiel dans le développement d’un système informatique fiable. Il garantit que les éléments informatiques qu’il a produits fonctionnent entre eux et vérifie la stabilité de la structure qu’il a participé à créer.

200