X
JPO du 4 décembre
L'ESGI vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Piscine de C : une semaine de travail intensif pour les étudiants de 3e année


Actualité publiée le 14 octobre 2021

ESGI_News_Piscine_C_2

Du 4 au 8 octobre s’est déroulée la piscine de C de l’ESGI. Les étudiants en 3e année des filières orientées « développement » de l’ESGI se sont plongés dans une semaine intensive de programmation en langage C.

 

Cinq jours de programmation intensive, c’est ce qui attendait les étudiants des filières « Architecture des Logiciels », « Intelligence Artificielle et Big Data », « Mobilité et objets connectés » et « Ingénierie de la Blockchain ». Pas moins de 120 étudiants se sont confrontés à plus d’une centaine d’exercices de programmation en langage C. Chaque demi-journée était divisée en deux phases. Une première partie de cours, assurée par un intervenant, et une deuxième partie d’exercices, liés au cours donné précédemment. Le travail de chacun était évalué via une plateforme dédiée et les étudiants classés selon leurs résultats. A l’issue de cette semaine de piscine de C, les meilleurs étudiants se sont vus remettre des lots en fonction de leur classement.

 

Au boulot !

Il valait mieux être en forme pour tenir le rythme de la semaine. Même si, au début, les étudiants se penchaient essentiellement sur les bases de la programmation en C, le niveau montait progressivement mais à une cadence relativement élevée. En début de semaine, les étudiants ont pu profiter de nocturnes jusqu’à 21h pour les plus valeureux.

 

Avec un rythme de cours soutenu et des exercices qui s’enchaînent, le plus compliqué pour les étudiants était de ne pas céder à la fatigue et de bien gérer son temps. Même pour les meilleurs, comme Denis Turbiez, étudiant en 3e année dans la filière « Architecture des Logiciels », ce sont ces facteurs qui ont été très compliqués à gérer durant cette semaine « Le plus difficile, c’était de gérer la fatigue, gérer mon temps, même pour manger, ce n’était vraiment pas évident. Ce ne sont pas les exercices qui m’ont posé problème même si c’était éprouvant. »

 

Le travail était le maître-mot de cette semaine intensive de langage C à l’ESGI. Malgré tout, les étudiants ont eu le droit à un après-midi plus tranquille. En effet, les organisateurs avaient préparé un jeu de piste le mercredi après-midi pour permettre aux étudiants de se détendre et se vider la tête. Attention malgré tout, le jeu comptait tout de même puisque des points étaient à gagner pour le classement final.

 

Étudiants, coachs, intervenants : tous concernés

L’objectif principal de cette semaine était de remettre tout le monde à niveau. Certains étudiants ayant déjà effectués plusieurs années d’études à l’ESGI, d’autres arrivant seulement cette année, les niveaux en programmation en C pouvaient être très différents selon les étudiants. Et le fait d’avoir des compétiteurs de tous les niveaux a vu émergé une belle entraide. Les étudiants plus avancés aidaient celles et ceux étant plus en retard.

 

Tout au long de la semaine, les coachs, anciens étudiants ou étudiants actuellement en année supérieure, ont animé des cours de soutien en langage C afin d’aider ceux qui le souhaitaient à avancer. Pour Benoit Briatte, organisateur de la semaine de piscine de C, ce système est bénéfique pour tout le monde « Les coachs viennent bénévolement, et ça permet de voir si, à terme, ils pourraient être intéressés par l’enseignement, mais aussi de revoir certaines choses et de s’exercer sur des cours travaillés il y a quelque temps ». Malgré un classement en fin de semaine, l’entraide et la cohésion étaient au rendez-vous, valeurs fondamentales de l’ESGI.

 

A l’issue de ces 5 jours, tous les étudiants ont assisté à la remise des lots de ce bel événement. Alexandre Hannagan a terminé 3ème, Jonathan Fuentes a terminé 2ème, et Denis Turbiez a été sacré grand champion de la semaine en se hissant à la première place. Même si seuls dix étudiants ont été récompensés par des lots, tout le monde a joué le jeu et a donné son maximum pour réussir cette semaine intensive de C.

200