X
JPO du 4 décembre
L'ESGI vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Témoignage : La semaine de piscine de C à l’ESGI


Actualité publiée le 19 octobre 2021

Interview Piscine C

Benoit Briatte, organisateur de la semaine de piscine de C de l’ESGI, revient sur cet événement incontournable organisé à l’ESGI la semaine du 4 au 8 octobre 2021.

 

Qu’est-ce que la semaine de piscine de C ?

Les étudiants qui arrivent à l’ESGI et les étudiants qui étaient déjà à l’ESGI ont des niveaux différents et donc l’objectif est de les rassembler autour d’une thématique, le langage C, qui est un langage de programmation. C’est une semaine intensive où l’objectif est de confronter tout le monde, en les poussant à s’entraider et à progresser ensemble. Ils traversent les difficultés ensemble car, malgré tout, c’est une semaine challengeante pour eux. L’idée générale derrière est qu’ils progressent et se remettent tous un peu à niveau. On leur montre aussi le fonctionnement de l’école avec tous les logiciels que propose l’ESGI.

 

Comment se déroule la semaine ?

La semaine se déroule en bloc de demies-journées, au début, il y a un cours d’environ 1h30, et ensuite des exercices autour du cours. La difficulté augmente au fur et à mesure de la journée et de la semaine. On démarre par les bases de la programmation et ensuite on s’attaque à des choses plus compliquées. Pour les étudiants qui ont des difficultés, tout au long de la semaine, on propose des séances de soutien, animées par les coachs qui sont des étudiants en années supérieures.

 

Quel est votre rôle ?

Mon rôle est d’organiser l’événement, avec Frédéric Sananes, ce que nous faisons depuis un moment déjà. Après, je m’occupe principalement des cours, tous ceux en amphi, et de faire en sorte que la plateforme fonctionne bien.

 

Quels sont les étudiants concernés par cette semaine ?

Tous les 3e année orientés développement. À savoir les étudiants des filières Architecture des Logiciels, Intelligence Artificielle et Big Data, Mobilité et Objets Connectés et enfin les étudiants en Ingénierie de la Blockchain.

 

Quelles difficultés les étudiants rencontrent-ils ?

Ce qui est difficile pour eux, c’est qu’ils voient en une semaine ce qu’ils devraient normalement voir en plusieurs mois. Au départ, c’est très dur, surtout que les exercices ne sont pas simples et ils ne peuvent pas trouver les réponses sur Internet. Ils ne sont en général pas habitués à des exercices de cette complexité-là, mais c’est justement comme ça qu’ils progressent.

 

 

Le grand gagnant de la semaine, Denis Turbiez, étudiant en 3e année Architecture des Logiciels à l’ESGI, partage son ressentit sur la semaine de piscine de C et des difficultés rencontrées.

 

Connaissiez-vous le concept de la piscine de C avant cette semaine ?

J’en avais déjà entendu parlé dans d’autres écoles et comment ça se passait un peu ici mais je ne savais pas vraiment ce qu’on allait faire. Les séances d’exercices étaient intenses et les cours vraiment intéressants même si j’en connaissais déjà certains.

 

Qu’avez-vous pensé de l’événement ?

J’ai vraiment beaucoup apprécié, c’était éprouvant physiquement et mentalement. Je n’ai pas beaucoup dormi et énormément travaillé, mais c’était vraiment super agréable et satisfaisant.

 

Qu’avez-vous appris pendant la semaine ?

Je n’ai pas tant appris en termes de connaissances étant donné que j’aime prendre de l’avance et j’avais déjà toutes les connaissances dont j’avais besoin. En revanche, j’ai énormément gagné en compétences techniques et dans la manière de travailler. J’ai pu faire des exercices difficiles rapidement. Sur ça, j’ai beaucoup progressé.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Le plus difficile, c’était de gérer la fatigue, gérer mon temps même pour manger, ce n’était vraiment pas évident. Ce ne sont pas les exercices qui m’ont posé problème même si c’était éprouvant.

 

Enfin, pour finir, que représente le fait d’avoir été le mieux classé de cette piscine de C ?

Ça fait vraiment plaisir bien sûr ! Après, je relativise aussi sur le fait que certains gros concurrents n’étaient pas présents, mais évidemment, je suis quand même fier.

 

200