X
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Etudier à l’étranger : témoignage d’Aurélien COUPRIT


Actualité publiée le 16 septembre 2020

étudiant-a-l'étranger-aurelien-couprit

Aurélien Coulprit, étudiant de 5ème année en Management et Conseil en Systèmes d’Information, a décidé de s’envoler le temps d’une année en Californie pour étudier à l’University of California Riverside, université partenaire de l’ESGI.

 

Pourquoi avez-vous décidé de partir en échange ? 

Tout simplement car j’aime sortir de ma zone de confort, que je voulais tenter cette expérience et surtout saisir cette chance car elle ne ce serait pas présentée une seconde fois.

 

Pourquoi avez-vous choisi ce pays ? 

Quitte à partir à l’étranger, autant parler une langue internationale : l’anglais. Et surtout car j’aime bien la chaleur de la Californie !

 

Quels étaient vos objectifs avant le départ ? Ont-ils été atteints ? 

Je voulais améliorer mon anglais, découvrir une nouvelle culture et de nouvelles personnes. Pour l’instant ils ont été atteints mais pas autant que je l’aurais aimé car les internationaux sont regroupés dans un bâtiment à part, donc l’expérience n’est pas toujours immersive.

 

Quelles sont les choses que vous avez remarquées concernant votre cursus dans une autre école ?

Il y a très peu de travail à la maison à part pour les projets en groupe. Les examens écrits sont assez simples mais il faut quand même bien connaître le sujet et écouter en cours.

Tous les intervenants sont qualifiés et certaines matières abordent les mêmes sujets. Néanmoins on ne va pas toujours assez en profondeur.

Il y a également énormément de choix possible concernant l’orientation (biologie, ingénieur, sport, hospitalité, tourisme, business). 

Pour finir, nous sommes évalués sur notre présence en cours, les examens écrits pour chaque matière et un projet de groupe pour chaque matière.

 

Pouvez-vous nous décrire brièvement une journée type ? 

20 minutes de vélo pour commencer la journée étant donné que j’habite « loin », ensuite cours de 9h à 12h, pause déjeuner (soit on mange à la cafétéria, soit dans les fast food aux alentours, soit on ramène sa nourriture ; ce que je faisais). Ensuite on a cours de 13h à 15h, et après j’allais à la salle de sport jusqu’à 19h?20h.

 

Pouvez-vous nous citer trois endroits que vous fréquentiez souvent? 

Gateway café : un bar à côté de l’université

International village : endroit juste à côté de l’université avec pleins de restaurants

Downtown : centre?ville de Riverside avec beaucoup d’endroits sympas

 

Quel meilleur souvenir gardez-vous de vos sorties ou excursions ? 

Le match de NBA à Phoenix en Arizona et la visite de San Diego en trottinette électrique.

 

Se loger : est?ce facile ? Comment avez-vous trouvé votre logement ?

C’est assez facile, il y a énormément de propositions. Le problème c’est que les baux sont assez longs (en général 1 an). Donc il faut réserver rapidement pour pouvoir négocier le bail quand on contacte les résidences universitaires ou alors contacter un particulier (comme j’ai fait) et là on peut modifier le bail en payant légèrement plus par mois. L’université propose également de résider dans des familles d’accueil ou dans la résidence des internationaux.

 

Où logiez-vous et quel a été le budget mensuel pour l’hébergement ? 

Je vivais à 20 minutes à vélo de l’université (sur Olivewood Avenue) et je payais $600 par mois.

 

Avez-vous des conseils à donner ? 

Il faut réserver le logement le plus vite possible. Il existe des groupes Facebook pour voir les offres.

 

Comment s’est passée votre arrivée dans le pays et comment avez-vous été accueilli(e) ?

Les débuts ont été compliqués car tout est différent, on est un peu désorienté et on se pose pleins de questions. Mais une fois que les cours commencent et qu’on rencontre du monde, tout va beaucoup mieux. J’ai été très bien accueilli par l’université et par les étudiants.

 

Vous êtes-vous intégré(e) au sein de l’université partenaire et avec les étudiants locaux ? A quels événements étudiants avez-vous participé ? 

Comme je l’ai dit plus haut, les internationaux sont un peu regroupés, donc l’expérience n’est pas assez immersive à mon goût. J’ai quand même intégré l’équipe de volley masculine de l’université et j’ai participé à plusieurs tournois ainsi que plusieurs soirées/repas avec l’équipe de volley.

 

Pouvez-vous nous donner trois adjectifs qui qualifieraient votre expérience d’expatrié ? 

Enrichissante, humaine, mieux se connaître.

 

Quels conseils pouvez-vous donner aux étudiants qui souhaitent partir ? 

Préparez bien votre voyage, essayez de budgétiser au maximum, et ne vous refusez rien, il faut découvrir le plus possible.

200