Blockchain, NFT, Bitcoin : la nouvelle face du Web
X
SPO du 14/12
L'ESGI vous accueille pour sa Soirée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure ESGI
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Blockchain, NFT, Bitcoin : ce que vous devez connaître


Actualité publiée le 21 juin 2022

Blockchain, NFT, Bitcoin sont devenus des termes courants sur la Toile et ces concepts redéfinissent intégralement le nouvel Internet. Mais que signifient-ils, pourquoi est-il important de bien comprendre ce à quoi ils se réfèrent ?

 

Blockchain NFT Bitcoin

NFT : titres de propriété numériques et nouvelle économie de l’art ?

Le NFT (Non-fongible tocken) est une sorte de certificat qui atteste de l’originalité d’une œuvre dématérialisée. Le NFT garantit qu’une production spécifique est l’originale (par exemple, une vidéo tournée par une célébrité) et que l’acheteur n’acquiert donc pas une simple copie.

 

On voit de plus en plus de NFT apparaître sur la Toile, portés par l’essor du Métavers. Par exemple, de nombreux tweets sont convertis en NFT, Bansky a converti une gravure détruite en NFT et l’a revendue en cryptomonnaie, etc. Pour aller plus loin, la République de Palao a été en mesure d’émettre des passeports numériques, sécurisés via une blockchain et authentifiés par un NFT.

 

Les nouvelles technologies ouvrent des perspectives jusqu’alors insoupçonnées dans le cadre d’échanges d’œuvres dématérialisées. Il est désormais possible de coder au sein même du NFT des informations comportant des clauses de revente : l’artiste peut ainsi toucher des commissions à chaque fois que son œuvre est revendue.

 

 

Bockchain : support des NFT et bien plus encore

Certifier l’originalité d’une œuvre numérique n’est possible qu’en remontant une blockchain. C’est l’équivalent digital d’un registre des transactions. En pratique, il s’agit de blocs contenant des données sécurisées reliées en elles. Afin de fonctionner, ces chaînes ne sont pas totalement gratuites : il faut de l’énergie pour alimenter les serveurs sur lesquels sont stockées les informations qui les composent. La valeur d’une blockchain peut alors se traduire en monnaie, en point ou en jetons non-échangeables (les NFT par exemple).

 

Une blockchain peut être utilisée pour d’autres raisons que l’authentification d’un NFT ou la vérification d’une transaction. Par exemple, le géant Carrefour y a recours dans le cadre de l’élevage de ses poulets. Scannés de leur naissance et suivi jusqu’à leur mise en rayon, les produits sont authentifiés et vérifiés en suivant cette nouvelle technologie.

 

 

Bitcoin : concrétisation d’une blockchain dans la cryptomonnaie

Le bitcoin est une monnaie digitale qui a été à l’origine créée pour proposer une alternative au système monétaire bancaire international. La blockchain liée à cette cryptomonnaie permet de vérifier toutes les transactions réalisées avec le Bitcoin. Grâce à ce registre digital, il est possible de vérifier qu’une somme a bien été émise par un utilisateur et encaissée par un autre. Dans le Bitcoin, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui font office de vérificateurs, offrant un fonctionnement décentralisé et indépendant.

 

La quantité d’unités Bitcoin est limitée à 21 millions d’unités (18 sont actuellement en circulation). Cette cryptomonnaie fait l’objet d’une bulle spéculative : aujourd’hui, une unité se revend au-delà des 10 000 dollars. Un succès qui s’explique par l’anonymat des transactions et la plus-value potentielle pour les acquéreurs d’unités cryptomonnaies.

 

Les acteurs classiques du système financier international cherchent à court-circuiter cette montée en puissance, le Bitcoin semble condamné à perdre en vitesse. Cependant, il est certain que sa valeur réside dans sa blockchain et au sein du système d’authentification qu’elle comprend.

 

C’est pour cette raison que l’ESGI propose un enseignement actualisé et fondé sur les besoins des acteurs du secteur informatique. L’établissement forme et sensibilise ses élèves aux questions du bitcoin et des NFT et leur donne toutes les compétences nécessaires pour maîtriser l’intégralité d’une blockchain.

 

 

Le nouveau Web 3.0 connaît une évolution rapide et constante. Bitcoin, NFT, blockchain ou encore Métavers viennent bouleverser l’utilisation d’Internet et les activités économiques qui y sont possibles.

SAS ANAPIJ

Adresse : 85 avenue Pierre Grenier – 92100 Boulogne-Billancourt
Une école
du Réseau GES
Le Réseau des Grandes Écoles Spécialisées

Etablissement d’Enseignement Supérieur Technique Privé
Dernière mise à jour : Septembre 2022

Retrouvez-nous sur

Etablissement d’Enseignement Supérieur Technique Privé
Dernière mise à jour : Septembre 2022

200