L’écoconception logicielle, comment s’y former ?
X
JPO Live 27 octobre
L'ESGI vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

L’écoconception logicielle, comment s’y former ?


Actualité publiée le 6 juillet 2021

Ecoconception logicielle

Les appareils informatiques, audiovisuels et de téléphonie représentent environ 13 % de l’énergie totale consommée en France. Si les chiffres ne cessent de progresser à grande vitesse, il est possible de réaliser des économies et de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre en adoptant une stratégie adéquate. Pour faire face au défi que représentent les problèmes environnementaux et la crise écologique, certaines entreprises innovantes du secteur informatique entament une démarche positive et responsable : l’écoconception logicielle. Quels sont les bienfaits de cette démarche et comment s’y former ?

 

 

De l’écoconception logicielle à l’informatique responsable

 

La notion d’écoconception est apparue dans les années 90 et représente selon l’ADEME (Agence de la transition écologique) « une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage ». Dans le secteur numérique, l’écoconception logicielle a pour objectif de réduire la consommation d’énergie des programmes informatiques pendant leur période d’utilisation.

L’écoconception logicielle ou plus globalement d’un service numérique a pour fonction d’optimiser le code et l’architecture d’un service logiciel. Faire une recherche sur un moteur, acheter un produit en ligne, faire un virement bancaire, lire un article ou consulter une page web est un service numérique qui inclut 3 éléments (logiciel, matériel et réseau). L’écoconception du service numérique devra analyser le cycle de vie de chaque équipement afin de réduire au maximum son impact sur l’ensemble du système et permettre d’atteindre le résultat escompté en minimisant les ressources (sobriété numérique). En pratique, il s’agit de réduire la consommation informatique à tous les niveaux : mémoire, espace de stockage, CPU, échanges entre client et serveur.

 

 

Comment se former à l’écoconception logicielle ?

 

L’écoconception logicielle réduit l’impact environnemental et présente d’autres bienfaits :

  • Réaliser des économies financières : Réduire les espaces de stockage, la mémoire, les échanges permet de réduire les coûts des équipements informatiques destinés à les héberger
  • Une meilleure expérience utilisateur : Réduire et optimiser les temps de chargement des pages web améliore considérablement la qualité et l’expérience utilisateur
  • Une meilleure accessibilité des services : Simplifier l’accès aux ressources numériques permet à tous types d’individus d’y accéder facilement et sans limite quel que soit ses aptitudes physiques ou mentales

Pour mettre en place une stratégie d’écoconception logicielle au sein de son entreprise, l’idéal est d’embaucher un professionnel du secteur informatique avec des connaissances pointues en méthodes de conception et de réalisation de solutions logicielles. Certaines écoles comme l’ESGI offrent une spécialisation en Architecture des Logiciels et forment des experts en informatique maîtrisant l’ensemble des compétences nécessaires pour accéder au métier.

 

 

L’écoconception logicielle représente une transition incontournable pour une entreprise innovante qui souhaite réduire son budget et améliorer son expérience utilisateur au-delà de l’impact écologique. Pour mener à bien son projet, il est nécessaire pour une entreprise de mettre en place une stratégie adéquate en fonction des résultats qu’elle souhaite atteindre, et faire appel à un expert qui aura les compétences et qualifications nécessaires.

200