X
Samedi 5 décembre
L'ESGI vous accueille pour ses Portes Ouvertes Digitales !
Inscrivez-vous
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Etudier à l’étranger : témoignage de Stéphane R.


Actualité publiée le 13 novembre 2020

Stéphane R - étudiant à l'étranger

L’ESGI a de nombreux partenariats avec des Université du monde entier, dont Hanyang University en Corée du Sud. Stéphane R., étudiant de la filière Architecture des Logiciels, a décidé d’y étudier pendant 4 mois. Une expérience qu’il aimerait beaucoup revivre.

 

Pourquoi avez-vous décidé de partir en échange ? 

J’ai décidé de partir en échange pour découvrir d’autres horizons et apprendre car j’étais sûr que j’apprendrais beaucoup dans un environnement auquel je ne suis pas habitué.

 

Pourquoi avoir choisi ce pays ? 

J’ai toujours eu un certain intérêt pour la Corée du Sud et sa culture. J’avais déjà visité ce pays lors d’un premier voyage d’hiver un an avant. 

 

Quels étaient vos objectifs avant le départ ? Ont-ils été atteints ? 

Mes deux objectifs étaient de valider mon diplôme et de voyager. Ils ont été atteint car j’ai pu visiter de nombreux pays d’Amérique du sud et j’ai validé mon diplôme.

 

Quelles sont les choses que vous avez remarquées concernant votre cursus dans une autre école ?

Comparé à la quantité de travail nécessaire à l’ESGI, ce fut bien moins lourd à Hanyang et cela se justifie peut-être par le nombre de matière que j’avais (cinq au total, contre dix environ à l’ESGI).

Même si les cours se déroulaient dans des salles de cours normales et non dans un amphithéâtre, la méthode d’enseignement était très académique pour certaines matières : des powerpoints et des évaluations sur feuille.

J’ai le sentiment que le niveau était plus élevé avec beaucoup de nouvelles notions que je n’avais pas encore étudiées. Notamment la matière appelée « Data Structures ». Je crois que c’est la matière qui m’a demandé le plus d’investissement personnel car concentre beaucoup de concepts différents.

La matière « Artificial Intelligence and Applications » était aussi très lourde en termes de concepts mais heureusement, les projets ont plus été pris en compte que l’examen écrit.

À l’université de Hanyang, tous les domaines d’études sont possibles. L’université met en ligne chaque semestre une grille de l’ensemble des cours enseignés chez eux.

 

Pouvez-vous nous décrire brièvement une journée type ? 

Je ne prenais généralement pas de vrai petit-déjeuner. Soit j’allais à la superette en bas de chez moi, soit j’attendais midi.

Je commençais généralement les cours à 10h30. J’habitais à deux stations de métro de l’école, je pouvais y aller en métro ou à pied.

Concernant la pause déjeuner, elle durait en générale entre une heure et une heure et demi. Manger à l’extérieur à Séoul est vraiment moins cher comparé à Paris, mais manger sur le campus l’est encore moins. Donc j’allais manger dans une des cafétérias de l’école.

Après les cours, en fonction de la période, soit j’allais réviser mes cours ou faire mes rendus à la bibliothèque, soit je rentrais directement chez moi avant de ressortir diner dehors.

 

Pouvez-vous nous citer trois endroits que vous fréquentez souvent?

Il y a tellement d’endroits à visiter à Séoul mais dans mon quotidien, les trois endroits que j’ai le plus fréquenté sont la bibliothèque, le quartier universitaire de Hanyang (Wangsimni) et un complexe de karaoké autonome près de chez moi à la station Sangwangsimni.

 

Quel meilleur souvenir gardez-vous de vos sorties ou excursions ?

Le jour de mon anniversaire est peut-être le meilleur souvenir que je retiens de Corée. Je l’ai fêté avec mes amis Coréens en journée en allant visiter le palais Gyeongbokgung et en soirée au restaurant et au karaoké. En réalité, toutes les fois où j’ai pu passer du temps avec des gens sont les meilleurs souvenirs.

Un autre souvenir exceptionnel est mon voyage de quelques jours à Jeju Island. Je l’ai fait en solo après la période de partiel début novembre.

 

Se loger : est-ce facile ? Comment avez-vous trouvé votre logement ?

L’université dispose d’une résidence étudiante comprenant des dortoirs très peu chers. Ceux-ci sont réservables en ligne à une date et heure précise mais malheureusement pour moi, je n’ai pas réussi à en avoir un. Heureusement pour moi, il est facile de se loger à Séoul car la Corée dispose d’un type de studio individuel appelé « Goshiwon ». C’est une sorte de mini-studio comprenant un lit, un bureau, une armoire et/ou une commode, et parfois des sanitaires dont une cabine comprenant douche et des toilettes. Tous les goshiwon ne disposent pas de sanitaires, du coup ils se situeront à l’extérieur du goshiwon dans la partie commune. J’ai trouvé mon goshiwon grâce à ce site qui en référence : https://goshipages.com/

Mon goshiwon : https://goshipages.com/iguest-house

Il a coûté 500 000 won (environ 378 euros) par mois et $100 de caution (rendue à la fin du semestre). Il y en a de moins chers et encore plus près de l’université mais je ne garantie ni douche ni toilettes personnelles.

 

Avez-vous des conseils sur le logement de façon générale ?

Beaucoup ne supporteront pas forcément de vivre dans un si petit studio (pas mal de Coréens sont très étonnés d’apprendre que nous avons vécu pendant 4 mois dans un goshiwon) et pire encore, il se peut que vous n’ayez pas de fenêtre vers l’extérieur (surtout si vous prenez la moins cher des catégories. Je vous conseille de demander à l’avance avant de vous engager). Il y a un autre type de logement un peu plus grand qui s’appelle “One room”, qui est du coup plus cher mais vous disposerez d’un “vrai” studio.

Vous allez sans doute avoir besoin d’acheter des fournitures ou de la literie (achetable en Corée) pour votre studio. Ce n’était pas fourni par le mien mais on avait à disposition une cuisine avec un four à micro-ondes, une cuisinière, des nouilles instantanées et un auto-cuiseur de riz.

Vivre dans un goshiwon ne m’a pas posé de problème car il s’agit d’un moyen de logement temporaire. L’avantage par rapport aux dortoires de l’école est l’absence de couvre-feu.

 

Comment s’est passée votre arrivée dans le pays et comment avez-vous été accueilli(e) ?

Mon arrivée dans le pays s’est assez bien passé. Avant que mon goshiwon se libère, j’ai vécu dans un Airbnb avec un autre camarade de l’ESGI pendant 2 nuits.

Comme c’était ma deuxième fois en Corée du Sud (une fois avant en vacances), j’avais déjà quelques repères.

 

Vous êtes-vous intégré(e) au sein de l’université partenaire et avec les étudiants locaux ? A quels événements étudiants avez?vous participé ? 

La première journée à Hanyang se passe dans un grand amphithéâtre où l’on nous présente plein de choses. Tout d’abord un moment administratif (inscription, choix des cours, examens, résultats, etc.), un moment « pratique » pour savoir où trouver tel ou tel lieu pour faire telle ou telle chose sur le campus, et un autre moment « divertissement » durant lequel sont présentés l’ensemble des activités proposées par diverses associations qui s’occupent des étudiants en échange à Hanyang. Parmi ces associations se trouvaient « HOW » (Hanyang One World) et « Hanyang Global Lions » qui chacune proposaient des sorties en Corée ou des activités comme des cours de cuisine réguliers, du football ou des cours de dance, gratuits ou presque. C’est principal grâce à cela que j’ai pu nouer des liens avec des Coréens et ce n’est vraiment pas compliqué si vous êtes un minimum sociable.

 

Pouvez-vous nous donner trois adjectifs qui qualifieraient votre expérience d’expatrié ?

Dépaysant, divertissant et beau.

 

Quels conseils pouvez-vous donner aux étudiants qui souhaitent partir ?

Même s’il n’est pas compliqué de trouver logement temporaire en Corée, ne vous y prenez pas à la dernière minute. Pour les transports en commun, je vous recommande la T-Money card qui est achetable dans les convenience stores (des superettes plutôt modernes ouvertes 7j/7 et 24h/24). C’est une carte qui doit coûter 2 euros dans laquelle vous allez mettre de l’argent et utilisable dans tous les transports en commun de Corée du Sud (certains taxis l’acceptent). Pour finir je vous recommande de regarder un maximum de vidéos YouTube sur la vie d’étudiant en Corée.

Hanyang propose aussi un « buddy », c’est à dire un étudiant Coréen avec qui vous et d’autres étudiants en échange allez passer du temps en découvrant la culture coréenne tout en posant toutes les questions que vous auriez concernant le campus à travers des rencontres au restaurant ou pour des sorties environ une fois par mois (c’est aussi un étudiant, donc il doit aussi étudier). Je recommande fortement !

 

 

Ce semestre est peut-être la meilleure période que j’ai vécu en tant qu’étudiant. Cela ne concerne que moi mais je n’ai eu aucun mal à m’intégrer dans mon école ou de m’accoutumer à la culture coréenne, surtout qu’on ne vous demande pas de le faire en tant qu’étudiant étranger en échange.

Si un jour on me donne l’opportunité de le refaire et que je peux me permettre, je le referai sans hésiter une seule seconde. Bien que la barrière de la langue soit parfois un problème, la Corée du Sud est un pays très accueillant, très développé et plus sûr que la France. Jamais je n’ai eu peur de me perdre et jamais je n’ai eu un sentiment d’insécurité durant la nuit et c’est très agréable.

Je recommande fortement cette destination.

200