Focus sur le métier de Data Architect
X
JPO du 16 octobre
L'ESGI vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ESGI vous recontacte !
Être recontacté

Focus sur le métier de Data Architect


Actualité publiée le 31 août 2021

data architect

A l’ère du Big Data, le Data Architect (ou Architecte Big Data) joue un rôle fondamental au sein de nombreuses entreprises. En effet, cet expert de l’informatique a la mission délicate d’organiser la collecte et la gestion des flots de données brutes.

 

 

Un agrégateur de données

L’objectif du Data Architect est de récupérer des données brutes (de quantité plus ou moins importante), pouvant être issues de sources diverses. Lorsqu’il a fini de récolter ces données, il va ensuite créer et optimiser des infrastructures lui servant à les stocker, les manipuler, et les restituer. Il exerce généralement en étroite collaboration avec le Data Scientist, car il lui procure les données brutes sur lesquelles ce dernier devra travailler.

 

Concrètement, le Data Architect doit être en mesure d’agréger des données (internes ou externes à son entreprise) dans le but d’élaborer un moyen qui permettra non seulement de les regrouper, mais aussi de les organiser avec cohérence. Il est donc amené à concevoir des modèles de données, qui seront utilisés pour les structures des bases de données. 

 

Régulièrement, il participe aux projets informatiques de son entreprise pour définir quels sont les besoins de ses collaborateurs en matière de description et d’usage de données. Il se charge également de mettre en place les évolutions et les changements de normes et de standards qui peuvent intervenir, notamment au niveau des modèles de données ou du dictionnaire de données…

 

 

Un large éventail de compétences à maîtriser

Indispensable au fonctionnement de nombreuses sociétés, le Data Architect permet d’offrir une vision globale en tant que concepteur d’architecture à son équipe, ce qui fait de lui un élément majeur pour la prise de décision des projets data. 

 

Ce poste est généralement ouvert à partir d’un niveau bac +5 car il requiert d’importantes qualifications techniques. Par exemple, le Data Architect doit absolument savoir utiliser les principales technologies du Big Data, comme Hadoop, Spark ou encore NoSQL. Il doit également connaître les différents langages informatiques et leurs outils dans les moindres détails, et savoir administrer une plateforme de calculs distribués. La modélisation, le traitement, et la transformation des données complexes ne doivent pas avoir de secret pour lui, et il doit aussi être capable d’élaborer une solution de stockage des données. Par ailleurs, le Data Architect doit parfaitement parler l’anglais, qui est la langue de référence en informatique.

 

Pour acquérir l’ensemble de ces compétences pointues, une formation spécifique en informatique ou en statistiques est indispensable, et il est donc vivement conseillé de suivre un cursus au sein d’un établissement spécialisé. Certaines écoles de l’Ingénierie Informatique, comme l’ESGI, proposent à ce titre différentes formations spécialisées : pour l’étudiant, il est notamment possible d’y suivre un Mastère Intelligence Artificielle et Big Data, afin de devenir un véritable spécialiste de la gestion des données brutes !

 

Très recherché sur le marché de l’emploi, un Data Architect gagne environ 3000 euros mensuels en début de carrière, mais ce salaire peut rapidement atteindre les 5000 mensuels au terme de quelques années d’expérience.

 

 

Bien que relativement récente, la profession de Data Architect semble incarner un choix de carrière particulièrement prometteur. En effet, ce spécialiste de la donnée brute conçoit des structures qui pourront être utilisées par toute son équipe data, mais aussi par tous les métiers relatifs à l’organisation informatique de son entreprise. 

200